A lire avant d’acheter une Tiny house d’occasion

06/04/2022

A lire avant d’acheter une Tiny house d’occasion

image-fond-article-achat-occasion-tiny-house

Lorsque vous vous lancez dans l’achat d’une Tiny house, vous avez deux options : acheter neuf à un constructeur, ou acheter d’occasion.

Dans cet article, nous allons voir quels sont les avantages et inconvénients de l’achat d’une petite maison d’occasion, quels sont les pièges à éviter, et comment repérer une bonne affaire.

découverte-microhabitat-18h39-ma-petite-maison-drone

Acheter une Tiny house d’occasion

Tout d’abord, il faut savoir que toutes les Tiny houses ne sont pas les mêmes ! Certaines ont été construites par leur(s) propriétaire(s) en auto-construction, d’autres ont été fabriquées par des professionnels.

Si vous avez déjà lancé des recherches sur les Tiny house, vous avez dû voir qu’il existe de tout, et même que certaines maisons de constructeurs sont défectueuses (cela arrive, comme dans n’importe quelle industrie). Bien que nous soyons convaincus que la plupart des constructeurs sont bien intentionnés, parfois le manque d’expérience ou de connaissances sur la construction de ces habitats peut conduire à des résultats proches de ceux obtenus par des auto-constructeur.rice.s.

La question est donc : comment savoir si une Tiny house a été bien construite et comment minimiser les risques après l’achat ? Voici quelques réponses.

5 étapes importantes lors de l’achat d’une Tiny house d’occasion

Comme n’importe quel autre achat, que ce soit un appartement, une maison, un bateau, une voiture, un terrain, on passe toujours par une phase de vérifications préalables que l’on peut distinguer en 6 étapes : l’historique du bien, les certifications, l’inspection, la négociation, l’accord entre les deux partis

fabrice-realisations

Jetez un œil à l’historique

Pour vérifier que votre Tiny a été construite dans les règles de l’art, vous devez vous renseigner sur sa date de construction, la personne ou l’entreprise qui l’a construite, comment elle l’a construite et où. C’est un bon moyen de se lancer dans les démarches car cette phase de renseignement ne vous coûte rien et peut déterminer la poursuite de vos démarches.

Demandez au vendeur des informations spécifiques sur l’historique de la maison selon vos besoins. Lorsque vous aurez ces informations, vous pourrez choisir de façon plus éclairée de poursuivre les démarches d’achat de cette maison ou non.

Quelques questions à se poser à cette étape de vos démarches :

  • Le prix est-il raisonnable par rapport à l’année de la construction et le fabricant ?
  • Le vendeur a-t-il l’air de cacher quelque chose ou d’hésiter à donner certaines informations basiques ?
  • La Tiny présente-t-elle les principales caractéristiques que je recherche ?

Si toutes les informations et questions que vous vous êtes posées jusqu’à présent ont obtenu une réponse satisfaisante, nous vous conseillons de passer à la deuxième étape du processus d’acquisition.

Licences et certificats

Les labels de fiabilité constructeurs sont encore trop peu nombreux en France. Nous pouvons au moins en citer un : le label Tiny Living Alliance (que nous possédons). Il atteste que la Tiny house d’occasion a été construite par un constructeur licencié et est certifié par un tier. C’est un moyen supplémentaire de réduire les risques de faire une mauvaise affaire.

Ne passez pas trop vite sur l’inspection de la Tiny house

L’idée est d’effectuer un premier tri parmi les Tiny Houses. Comme lors de n’importe quel achat de bien immobilier, il est sage d’inspecter la Tiny House accompagné de quelqu’un en qui vous avez confiance et qui sait bricoler ou bien qui a de l’expérience dans la réfection de bâtiment. Vous pourriez aussi envisager de faire appel à nous. Nous pouvons vous conseiller par téléphone (gratuitement) ou encore inspecter la petite maison avec vous (moyennant un coût de déplacement proportionnel à la distance par rapport à notre siège : en Savoie). L’objectif étant dans tous les cas, de mettre en lumière certains défauts ou problématiques que vous ou le vendeur pourrait ne pas avoir remarqué (ou omettre). Cette seule étape peut vous épargner plusieurs centaines, voire milliers d’euros sur le long terme.

Gardez toujours en tête que bien comprendre l’état de la Tiny house donne des informations précieuses pour la négociation.

tiny-house-autonome-bardage-claire-voix-start-energy-grenoble-mapetitemaison

Négociation et contrats

Assurez-vous d’être bien renseigné sur le prix et d’avoir prix une décision quant à la valeur à laquelle vous estimez vous-même la Tiny House (suite à l’inspection). Vous reviendrez ainsi vers le vendeur avec votre offre de prix.

N’oubliez pas qu’il faut remplir un document officiel de cession pour la remorque et la Tiny (Cerfa 15776*01 téléchargeable sur le site de l’ANTS :  https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/R20300.) et pour la petite maison.

Vérifiez bien que le contrat contient TOUS les détails de la vente et les clauses décrivant les conditions de recours une fois la vente effectuée si des problèmes surviennent, qui de lui ou de vous, allez effectuer les réparations ou ajustements mis en lumière lors de l’inspection.

La prochaine étape consiste à s’assurer que vous êtes bien prêt de votre côté à devenir propriétaire de votre Tiny house. Veillez à sélectionner une bonne assurance pour la Tiny House d’occasion et pour la remorque. Tout cela prend du temps – il vaut mieux s’y prendre tôt pour avoir régler ces questions avant la signature du contrat.

Faites parler vos tripes !

Avant de signer la vente, relisez rapidement tous les documents, les clauses du contrat et les quatre étapes qui vous ont conduit à cette décision pour vérifier que vous n’avez rien laissé passer.

Enfin, comment vous sentez-vous ? Votre instinct et votre raison sont-ils alignés ? Les ressentis sont bien sûr toujours impliqués lorsque l’on acquiert un bien de ce type, mais vous devez vraiment veiller à les distinguer des faits afin d’effectuer une dernière vérification.

Tiny-House-Clés-en-mains-Quadrapol-Colibri-modifiee-Extérieur-Kleiver

Récupérer la Tiny

Pensez également à la façon dont vous allez récupérer votre Tiny : devez-vous vous rendre sur son emplacement pour la récupérer ? Allez-vous faire appel à une société de transport qui viendra vous la livrer ? Parlez-en avec le vendeur avant que la vente soit conclue.

Kiffez !

Si vous êtes arrivé jusque-là, c’est que vous avez enfin acquis la Tiny house que vous recherchiez, félicitations ! Nous espérons que ces quelques points d’attention vous auront guidé et permis d’éviter quelques embûches…

N’hésitez pas à consulter d’autres ressources sur notre blog sur le micro-habitat et la vie en Tiny house !

Article inspiré du site tinyhouse.com avec aimable autorisation de Zach et Jason FRANCIS (👈 découvrez leur interview en cliquant sur leur nom)

Rejoignez le mouvement !

Logo MaPetiteMaison
Mapetitemaison.com est née d’une passion et d’un intérêt grandissant pour la nature et son exploration. Nous vous invitons à revenir aux sources : écouter, regarder et profiter de ce que nous offre la nature, se nourrir d’aventure et de confort en faisant de notre environnement un partenaire.
Parce-que seul on va vite mais qu’ensemble on va loin, rejoignez-nous :
icone facebook MaPetiteMaison
icone instagram MaPetiteMaison